tare


tare

tare [ tar ] n. f.
• 1318; it. tara, de l'ar. tarha « déduction, décompte »
ITechn.
1Poids de l'emballage, du récipient pesé avec une marchandise, et qu'il faut déduire du poids brut pour obtenir le poids net.
2Poids non marqué (grenaille de plomb, etc.) qu'on place sur le plateau d'une balance pour faire équilibre à un objet (récipient, etc.) placé sur l'autre plateau et qu'on ne veut pas compter dans le poids total. Faire la tare : mettre dans un plateau un poids égal à celui du récipient placé sur l'autre plateau. ⇒ tarer.
II
1Comm. Défaut qui déprécie l'objet d'une transaction commerciale, vice rédhibitoire. Les tares d'un cheval.
2(XVe) Cour. Ce qui diminue la valeur, le mérite de qqn; grave défaut (d'une personne, d'une société, d'une institution). « Les ridicules et les tares humaines » (Léautaud).
3Défectuosité héréditaire, plus ou moins grave, d'ordre physique ou psychique. « Par l'application de la stérilité eugénique on pourrait [...] raréfier considérablement les tares dominantes » (J. Rostand).
⊗ HOM. Tard.

tare nom féminin (arabe ṭarḥ, déduction) Grandeur de compensation (masse non marquée, dans le cas d'une balance) qui sert à amener un instrument de mesure à un équilibre déterminé et dont la valeur s'élimine dans la mesure elle-même. Poids à vide, que l'on doit déduire du poids brut pour connaître le poids de la marchandise contenue dans un récipient, un emballage, un véhicule. Réduction du prix accordée au titre de l'emballage. ● tare (homonymes) nom féminin (arabe ṭarḥ, déduction) tar nom masculin tard adverbe tare forme conjuguée du verbe tarer tarent forme conjuguée du verbe tarer tares forme conjuguée du verbe tarertare nom féminin (de tare) Défectuosité physique ou psychique, le plus souvent héréditaire, présentée par un être humain, un animal. Tout état ou maladie qui diminue la résistance de l'organisme à une infection. Littéraire. Grave défaut qui porte préjudice à un groupe, une institution : L'argent, cette tare du monde contemporain. Perte de valeur d'une marchandise par suite d'une diminution de quantité ou d'une avarie. Tumeur d'origine traumatique, mécanique ou congénitale, qui affecte un cheval. (On distingue les tares dures ou exostoses, et les tares molles [bursites, synovites articulaires ou tendineuses].) ● tare (homonymes) nom féminin (de tare) tar nom masculin tard adverbe tare forme conjuguée du verbe tarer tarent forme conjuguée du verbe tarer tares forme conjuguée du verbe tarertare (synonymes) nom féminin (de tare) Défectuosité physique ou psychique, le plus souvent héréditaire, présentée par...
Synonymes :
Littéraire. Grave défaut qui porte préjudice à un groupe, une institution
Synonymes :
- flétrissure

tare
n. f.
d1./d Poids de l'emballage vide d'une marchandise, que l'on doit défalquer du poids brut pour obtenir le poids net.
|| Poids que l'on met dans l'un des plateaux d'une balance pour équilibrer la charge de l'autre plateau, dans la méthode de la double pesée. Faire la tare.
d2./d Défaut qui entraîne une diminution de la valeur commerciale d'une marchandise, de l'objet d'une transaction. Bois d'oeuvre sans tares.
d3./d Défectuosité, physique ou psychique, diminuant les capacités fonctionnelles de l'organisme, ou affaiblissant sa résistance aux maladies. Tares héréditaires.
d4./d Fig. Grave défaut, vice d'une personne; imperfection majeure (dans l'ordre des choses humaines). Les tares d'une société.

⇒TARE, subst. fém.
A. — Poids ou élément de pesée.
1. COMM. Poids de l'emballage, du récipient contenant une marchandise, un produit, pesé en même temps que cette marchandise, que ce produit. La différence entre le poids brut et la tare donne le poids net (Lar. comm. 1930).
Faire la tare. Poser dans un des plateaux de la balance un poids équivalant à celui du récipient placé dans l'autre plateau afin de calculer le poids net d'une marchandise. (Dict. XXe s.).
♦ [Pour la taxation spécifique] Poids de l'emballage d'une marchandise devant être déduit du poids de l'envoi (d'apr. BAUDHUIN 1968). P. méton. Réduction de prix sur le poids brut d'une marchandise, accordée au titre de l'emballage (d'apr. Lar. comm. 1930).
En partic. ,,Poids marqué ou objet de forme déterminée, de valeur invariable servant à équilibrer un corps à peser par la méthode de double pesée`` (DUVAL 1959).
2. AGRIC., COMM. Poids des déchets (terre, pierres adhérentes aux racines) contenus dans 100 kg de betteraves lors de leur livraison à la sucrerie (d'apr. Lar. agric. 1981).
3. TRANSP. Tare (d'un véhicule). ,,Poids à vide d'un véhicule`` (Industries 1986). Dans le cas des trains de voyageurs, le poids total des voitures ne varie pas beaucoup suivant qu'elles sont vides ou occupées, en raison de la faible importance relative de la charge par rapport à la tare (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 139).
4. CHIM. Flacon (à) tare. ,,Vase de verre très léger, à bouchon rodé, contenant une substance que l'on veut peser (généralement à l'abri de l'humidité)`` (DUVAL 1959). Flacon tare pour micropesées (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p. 122).
B. — Défectuosité.
1. COMM. Perte de valeur subie par un matériau, une marchandise, par suite d'une altération, d'une avarie. Tares et défauts du bois. J'ai compté tous ces sacs d'argent, il n'y a point de tare ni pour le compte, ni pour les espèces (Ac.). Il est pratiquement impossible de fixer a priori l'importance relative de ces différentes tares du produit fini; (...) tel défaut [du cuir], capital dans certain cas, sera plus ou moins insignifiant dans un autre (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 119).
2. MÉD. VÉTÉR. Défectuosité acquise, consécutive au travail ou accidentelle, qui déforme un membre et déprécie l'animal sur le plan de l'esthétique comme sur celui du service qu'on peut en attendre (d'apr. HABAULT Agric. 1983). Tares articulaires. Vous vous plaignez de ce cheval; quelle tare y trouvez-vous? (Ac.). Les tares osseuses sont la signature d'une ostéite de l'extrémité inférieure du radius (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 178).
Tare dure. ,,Tare d'origine osseuse`` (Agric. 1977). Tare molle. ,,Tare d'origine synoviale`` (Agric. 1977).
3. Défectuosité physique ou psychologique présentée par un individu.
MÉD. ,,État pathologique antérieur à la maladie actuelle, dont il aggrave souvent le pronostic`` (Pt Lar. Méd. 1976); en partic., ,,toute anomalie héréditaire susceptible de provoquer une diminution de la résistance de l'organisme ou un trouble des fonctions physiologiques`` (MAN.-MAN. Méd. 1980). Tare congénitale, génétique, héréditaire; tare mentale, nerveuse, psychique; tare sexuelle; tare honteuse; individu porteur de tares; être affecté, marqué d'une tare. Chez les [enfants] issus d'alcooliques, on note de nombreuses tares physiques (...) et intellectuelles, depuis la simple déséquilibration des facultés jusqu'à la débilité mentale (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 270).
4. Au fig.
a) Ce qui porte atteinte au crédit de quelqu'un; défaut, vice d'une personne. C'est un homme sans tare, qui n'a ni tare ni défaut (Ac. 1835-1935). Chacun a sa tare cachée et qui le ronge. Moi, c'est la paresse, mais elle m'est agréable à cacher (RENARD, Journal, 1904, p. 926).
b) Défaut qui porte préjudice à un groupe, à une institution, vice inhérent à un organisme, à un système. Dans l'Université, combien d'esprits ni bons ni mauvais, d'une moyenne plutôt bonne. Ce sont des fonctionnaires, voilà la tare; et ils fonctionnent, que voulez-vous? Ils fonctionnent pour et par la routine (ZOLA, Vérité, 1902, p. 252). Ce style de journal quotidien, traitant la plus éphémère des actualités, présente toutes les tares de l'improvisation: l'abus du cliché, l'à-peu-près, l'incohérence, les fausses couleurs, le clinquant superflu, les chevilles (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1952, p. 176).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. tard. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1311 « déchet, diminution, soit pour la quantité, soit pour la qualité » (Lettres de Jean Plebanc, prévôt de Paris, contenant des règlements pour le métier des épiciers ds R. DE LESPINASSE, Métiers et corporations de la ville de Paris, t. 1, p. 501: que il ne puisse ou doie rabatre de la tare autant comme elle pesera); 1312 (Mandement concernant l'execution de l'ordonnance, touchant les Epiceries ds Ordonn. des Rois de France, t. 1, p. 515: les tares des dittes confitures); 2. 1679 « réduction de prix de la marchandise » (J. SAVARY, Le Parfait négociant, t. 2, p. 269 ds KÜHN, p. 187: accorder des tares sur les marchandises); 1723 (SAVARY t. 2, p. 1676); 3. a) 1723 « poids propre de l'emballage, du contenant d'une marchandise » (SAVARY d'apr. FEW t. 19, p. 183a); b) 1807 expr. faire la tare (MICHEL (J.-F.) Expr. vic., p. 176: faire la tare d'un baril); 4. 1875 « poids non marqué que l'on place sur le plateau d'une balance pour faire équilibre à un objet placé sur l'autre plateau, et que l'on ne veut pas compter dans le poids total » (Lar. 19e); 5. 1894 « poids à vide d'un wagon » (BRICKA, Cours ch. de fer, t. 2, p. 294). B. 1. 1403 « défaut, vice (d'une personne) » (EUSTACHE DESCHAMPS, Lettre ds Œuvres compl., éd. G. Raynaud, t. 8, p. 12: tarre de sa femme souffrir); 1566 (KERQUIFINEN, trad. GELLI, Discours, VIII, p. 271 ds HUG.: quelque taire et deffaut qui se trouve en la chose qu'on hait); 1572 (AMYOT, Œuvres morales et meslées de Plutarque, De la curiosité, f° 63 v°: les tares et imperfections d'autruy); 2. fin XVe s. « défectuosité, dommage » (Mistere du siège d'Orléans, éd. V. L. Hamblin, 12004: que il y aroit beaucoup tare); 3. 1611 « défectuosité physique (chez le cheval) » (COTGR.: il n'est cheval qui n'ait sa tare). Empr., prob. par l'intermédiaire de l'ital. tara (1332 ds DEI), à l'ar. « rejet; soustraction, déduction » (qui aurait connu une forme vulg. , cf. COR., s.v. tara), dér. du verbe « jeter, rejeter; écarter; déduire, soustraire ». Fréq. abs. littér.:225. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 19, b) 31; XXe s.: a) 657, b) 527. Bbg. BOULAN 1934, p. 156. — HOPE 1971, p. 51.

tare [taʀ] n. f.
ÉTYM. 1318, « déchet dans le poids ou la qualité »; ital. tara; arabe ṭǎrḥǎh « déduction, décompte », p.-ê. avec infl. de taré « mangé des vers », qui rattacherait le mot à la série de taret, tarer.
tableau Mots français d'origine arabe.
———
I (V. 1460). Défectuosité (que présente qqch.).
1 (XVIIIe; in Furetière, 1690). Comm. Perte de valeur que subit une marchandise, en quantité ou en qualité ( Altération, déchet); défaut qui diminue la valeur de l'objet d'une transaction commerciale.
Tare d'un cheval : défectuosité qui déforme une région du cheval et le déprécie. || Tares molles, tares osseuses.
2 (1572). Défectuosité héréditaire, plus ou moins grave, d'ordre physique ou psychologique (→ Eugénique, cit. 3; récessif, cit. 1). || Tares morphologiques ou fonctionnelles (→ Gigantisme, cit. 1). || Hérédité (cit. 10) d'une tare.
0 Il n'y a plus de sanction naturelle pour les petites tares physiologiques, comme la mauvaise denture ou la myopie.
Jean Rostand, l'Homme, IX.
3 (XVe). Fig. Ce qui diminue la valeur, le mérite, ce qui entache l'honneur de qqn; défaut, vice (d'une personne, d'une société, d'une institution). Défaut (II.), flétrissure, imperfection (cit. 2), tache (→ Confesser, cit. 16; internat, cit. 1; partie, cit. 7). || Un homme sans tare. Irréprochable. || Les ridicules (1. Ridicule, cit. 9) et les tares humaines. || La tare, les tares du monde moderne, de la société actuelle. aussi Corruption; mal (→ Pauvre, cit. 16; plate-forme, cit. 5).
———
II
1 (1723). Poids de l'emballage, du récipient pesé avec une marchandise, un produit, et qu'il faut déduire pour obtenir le poids net.
Par ext. Réduction de prix de la marchandise emballée correspondant à ce poids.
2 (Mil. XIXe). Poids non marqué (grenaille de plomb, etc.) qu'on place sur le plateau d'une balance pour faire équilibre à un objet (récipient, etc.) placé sur l'autre plateau et qu'on ne veut pas compter dans le poids total. || Faire la tare : mettre dans un plateau le poids équivalent de celui du récipient placé sur l'autre plateau.
Poids à vide (d'un contenant, d'un véhicule).Spécialt. Poids à vide (d'un wagon). || « La tare du véhicule, complétée de la moitié de la réserve d'eau, ne dépasse pas (…) 42 tonnes » (la Vie du rail, 25 janv. 1976, p. 4).
DÉR. 1. Taré.
HOM. Tard.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • taré — taré …   Dictionnaire des rimes

  • taré — tare [ tar ] n. f. • 1318; it. tara, de l ar. tarha « déduction, décompte » I ♦ Techn. 1 ♦ Poids de l emballage, du récipient pesé avec une marchandise, et qu il faut déduire du poids brut pour obtenir le poids net. 2 ♦ Poids non marqué… …   Encyclopédie Universelle

  • tare — 1. (ta r ) s. f. 1°   Déchet dans une marchandise ; diminution soit dans la quantité, soit dans la qualité. Cette marchandise a subi beaucoup de tare.    Nombre de grammes que, sur un poids quelconque de marchandises, on compte de moins au profit …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Taré — o Tareh (hebreo תרח Terah) fue el padre de Abraham mencionado en la Biblia. Emigró junto a su familia de Ur en Caldea a Harán en Mesopotamia donde murió a la edad de 205 años.[1] Contenido 1 Relato bíblico …   Wikipedia Español

  • Tare — may refer to:* Tare (armour), a leg and groin protector used in a number of Japanese martial arts * Tare (leguminous plant), a nitrogen fixing leguminous plant * Tare (tufted grass), a genus of nine species of tufted grasses * Tare sauce, a… …   Wikipedia

  • taré — taré, ée 1. (ta ré, rée) part. passé de tarer. 1°   Qui est affecté de tare. Marchandise tarée Fruits tarés.    Cheval taré, cheval qui présente des défectuosités résultant d un accident ou d une opération ; exemples : cicatrices au genou, suite… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tare — TARE. s. f. Deschet, diminution, soit pour la quantité, soit pour la qualité. J ay compté tous ces sacs d argent, il n y a point de tare, ny pour le compte, ni pour les especes. j y ay trouvé tant de tare. ces marchandises ont esté gastées dans… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tare — [teə ǁ ter] noun [countable usually singular] COMMERCE TRANSPORT 1. the weight of the material in which goods are packed or wrapped 2. the weight of an unloaded goods vehicle, taken away from its loaded weight to calculate the weight of the goods …   Financial and business terms

  • Tare — Das Tare [taɽe] (jap., 垂れ) gehört zur Rüstung (Bōgu) beim Kendō und bietet Schutz für Taille und Hüfte. Beschreibung Er besteht aus mehreren Schichten Baumwollmaterial, die übereinandergelegt werden und dadurch Steifigkeit erzeugen. Der Tare ist… …   Deutsch Wikipedia

  • tare — ta(ə)r, te(ə)r n 1) a deduction from the gross weight of a substance and its container made in allowance for the weight of the container 2) an empty vessel that is similar in physical properties to a weighing container and that is used as a… …   Medical dictionary